Les techniques de chirurgie réfractive

Deuxième chirurgie la plus pratiquée – avec environ 300 000 patients opérés chaque année en France – la chirurgie réfractive est un ensemble de techniques dont l’objectif est d’améliorer la vision des patients, sans nécessiter de correction optique. Elle est utilisée pour soigner l’ensemble des défauts de vision. Elle est indiquée pour les patients souhaitant se libérer du port de lunettes et de lentilles. Selon les différentes pathologies, différentes méthodes peuvent être appliquées, afin d’assurer un traitement personnalisé.

Techniques chirurgie réfractive à Paris - Opération et tarif | Institut Voltaire

Implants Phakes

Les implants Phakes sont utilisés pour traiter la myopie, l’hypermétropie et l’astigmatisme ou la presbytie. Cette technique sert d’alternative au traitement réfractif, dans le cas où le recours au LASIK et à la PKR est contre-indiqué. Il s’agit de pratiquer une petite incision (2 mm) dans le globe oculaire, avant d’y introduire des lentilles intra-oculaires, entre l’iris et le cristallin.

PKR

La PKR (Photo Kératectomie Réfractive) est une opération chirurgicale pratiquée pour corriger les troubles visuels comme l’astigmatisme, l’hypermetropie, le presbytie et la myopie. Il s’agit de remodeler la cornée, la partie antérieure de l’œil, selon les besoins du patient.

La cornée est un tissu non vascularisé composé d’un stroma (un tissu conjonctif formé de fibres de collagènes) et d’une couche épithéliale. Après avoir ôté cette couche, le chirurgien applique le faisceau laser afin de sculpter le tissu cornéen. L’épithélium se régénère ensuite au-dessus de la cornée.

TransPKR

Dérivé de la PKR, la TransPKR est une évolution technique de cette pratique chirurgicale éprouvée. La TransPKR est la seule opération qui repose exclusivement sur le laser. Ce procédé diffère de la PKR dans la mesure où le retrait de l’épithélium est pratiqué avec le laser, sans incision. Le remodelage du tissu cornéen superficiel est ensuite le même que lors d’une procédure classique.

LASIK

Le LASIK ou Laser-Assisted in Situ Keratomileusis (« la sculpture de la cornée ») est une opération chirurgicale pratiquée pour corriger les anomalies de la vision, comme la myopie, l’astigmatisme, l’hypermétropie et la presbytie. Similaire à la PRK, le LASIK consiste à modifier la géométrie du tissu cornéen. Cependant, au lieu d’enlever l’épithélium, le chirurgien soulève le volet cornéen superficiel avant de sculpter le tissu stromal au laser. Le volet est ensuite reposé. Cette technique ne requiert aucun geste intraoculaire, ni la pose d’implant. De même, le LASIK n’est pas invasif ni douloureux.

SMILE

La technique SMILE (Small Incision Lenticule Extraction) est une technique chirurgicale qui consiste à tailler un morceau de tissu, qu’on appelle la lenticule, à l’aide d’un laser femtoseconde, au sein de la cornée. Le chirurgien procède ensuite à l’ablation de la lenticule à travers une incision de quelques millimètres. Ce geste est très utile pour soigner la myopie et l’astigmatisme. Il est cependant inefficace contre d’autres pathologies. La technique SMILE diffère du LASIK en ce que le volet cornéen n’est pas incisé ou soulevé. Il est néanmoins plus difficile de mener des retouches après cette opération.

Chirurgie du cristallin

Avec l’âge, le cristallin subit une opacification progressive, qu’on appelle cataracte. Ce phénomène de vieillissement empêche la transmission de la lumière jusqu’à la rétine, provoquant des troubles de la vue. La chirurgie du cristallin est une solution efficace à ce problème. Il s’agit d’extraire le cristallin à l’aide d’une sonde, qui passe par une petite incision. La capsule contenant le cristallin reste en place afin de pouvoir accueillir une lentille synthétique, qu’on place derrière la pupille.

Différents types d’implants sont applicables selon le défaut visuel à corriger :

  • L’implant monofocal, afin de corriger la myopie et l’hypermétropie.
  • L’implant torique utilisé pour corriger l’astigmatisme.
  • L’implant multifocal, pour corriger la presbytie.